ACCUEIL FUND KIA

Résultats de recherche d'images pour « fund kuwait investment authority »

 

La Kuwait Investment Office (KIO) est la filiale de KIA dans la ville de Londres et gère des fonds au nom de l'Etat du Koweït. Il a été créé en 1953 avec pour objectif d'investir les recettes pétrolières excédentaires à réduire la dépendance du Koweït sur ses ressources en pétrole limitées.

L'État du Koweït transferts de 10% des revenus du pétrole dans la réserve pour les générations futures de chaque année, qui est la KIA responsabilité globale au Koweït, l'organisation mère du KIO.

Le KIO gère ses fonds comme un investisseur mondial, avec des investissements dans toutes les principales zones géographiques et classes d'actifs gérés par des gestionnaires de portefeuille sur une base active. Il s'agit d'un investisseur à long terme et l'équipe de gestion inhouse investissement couvre les actions, titres à revenu fixe, de la trésorerie, les placements privés et des biens. Le KIO vise à produire un rendement supérieur par rapport à son indice de référence et des paramètres de risque spécifiques.

Un large éventail de personnes travaillent à l'KIO, y compris les Koweïtiens et ressortissants non koweïtiens, avec un effectif total d'environ une centaine.

Objectifs

Les objectifs du KIO sont les suivants:

Pour gérer cette partie de la Caisse Future Generation de l'Etat du Koweït confiée à la KIO, de maintenir la valeur réelle de ces fonds et de réaliser un rendement équitable sur le long terme.

Pour régénérer le KIO et d'améliorer sa réputation en tant qu'expert et institution progressive d'investir dans les marchés financiers internationaux.



 Histoire de la KIO

 

1950 Le KIO doit son existence à Cheikh Abdullah Al-Salem Al-Sabah, le souverain du Koweït de 1950-1965, qui a décidé que les revenus du pétrole seraient utilisés pour le peuple du Koweït.

1953 Le Kuwait Investment Office a été créé en 1953 dans le but d'investir les excédents de revenus pétroliers en vue de fournir un fonds pour l'avenir et réduire la dépendance du Koweït sur son unique ressource limitée.

1961 le cheikh Abdullah a dirigé son pays grâce à l'indépendance le 19 Juin 1961 et les fonds constitués permis la création de l'État-providence sur les revenus du pétrole et la mise en place de nouvelles industries au Koweït de développer la base économique étroite du Koweït. L'ancien émir, cheikh Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, que le ministre des Finances, a établi les principes d'investissement de base pour le fonds, dont beaucoup sont encore en place.

1965 En 1965, le KIO remplacé le Kuwait Investment Office avec un total de 11 membres du personnel. En réponse aux bouleversements sur les marchés mondiaux dans le début des années 1970, le KIO a commencé à diversifier ses actifs, et des portefeuilles importants ont été mis en place et les investissements substantiels réalisés.

1974 En 1974, il a été décidé que le KIO devrait adopter une vision à long terme. Dans la même année, le KIO acquis St Martins Property Corporation et a attiré la publicité pour la première fois. Le KIO, avec son personnel de 24 emménagé dans son emplacement actuel en 1975 - St Vedast Chambre.

1976 En 1976, l'émir a créé le Fonds de réserve pour les générations futures, qui s'est vu allouer 10% des recettes de l'État chaque année. Le KIO a continué à gérer ses investissements de plus en plus par la fin des années 1970 et au début des années 1980 et a été souvent l'objet de spéculations de la presse sur l'ampleur des fonds sous gestion.

En 1983, le KIO acquis Autobar en 1983, une des plus importantes de boissons chaudes et froides et vente de produits alimentaires des entreprises en Europe, qui opère dans le marché paneuropéen de distribution et de services de restauration, services de distribution et d'emballage / jetables.

1984 En 1984, la responsabilité des fonds de réserve a été transféré à KIO. Son but est de veiller à l'investissement et la gestion du GRF, le FGF et des autres fonds qui lui sont confiées par le ministre des Finances.

1986 En 1986, les statistiques ont indiqué que les recettes publiques provenant des investissements ont dépassé les recettes du pétrole.

1990 En août 1990, l'Irak a envahi le Koweït et les avoirs du Koweït ont été gelés pour le protéger. Pendant ce temps, KIO a agi comme un foyer et une banque centrale pour le Koweït pendant l'occupation, et a organisé le transfert de fonds à travers le monde, et le gouvernement en exil du Koweït, en Arabie Saoudite. Koweït a été libéré le 26 Février 1991. Le KIO a joué un rôle important dans la libération des fonds pour la reconstruction.

1992 Une nouvelle structure de gestion pour le bureau a été adoptée en 1992.

2003 2003 marque le 50e anniversaire de l'investissement KIO au nom de l'Etat du Koweït.

2004 Le KIO vendus Autobar, une de ses sociétés en propriété exclusive, et ses participations dans Guoco, en 2004.

KOWEIT , le 19 novembre 2013 / PRNewswire / -

- Troisième Sommet arabo-africain, Koweït , 19-20 novembre 2013

Le Koweït a annoncé qu'il accorderait 1 milliard USD aux pays africains au cours des cinq prochaines années, alors que des dizaines de chefs d'Etat se réunissent aujourd'hui ( 19 novembre ) dans le pays pour le troisième sommet arabo-africain.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20131119/654006-INFO-a ) 
     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20131119/654006-INFO-b )

Son Altesse l'Emir Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah a déclaré que son pays était déterminé à forger un véritable partenariat entre les pays arabes et l' Afrique .

Son Altesse a déclaré: "J'ai demandé aux responsables du Fonds [le Fonds Koweïtien pour le Développement Economique Arabe] d'accorder des prêts à des pays africains d'un montant de 1 milliard USD au cours des cinq prochaines années, sans parler des investissements de plusieurs sociétés koweïtiennes. dans divers secteurs. "

The Amir a également annoncé la création d'un prix annuel d' un million de dollars au nom du défunt philanthrope Dr Abdulrahman Al-Sumait , spécialisé dans la recherche sur le développement en Afrique .

Les annonces ont été faites dans le cadre de discussions visant à créer la plus récente zone de libre-échange au monde - entre le Moyen-Orient et l’ Afrique - qui alimenterait le développement économique en abaissant les obstacles au commerce international.

La zone est proposée par le Koweït lors de la conférence de deux jours qui a débuté aujourd'hui à Koweït , sous l'égide de l'émir.

Le sommet devrait également permettre au Koweït d’ appeler d’autres pays arabes à suivre son exemple en investissant dans les pays africains et dans le développement du secteur privé africain, ainsi qu’à renforcer le rôle des femmes dans le développement efficace.

Le Koweït est déjà le pays le plus généreux du monde en matière d'investissement dans le développement à l' étranger, avec l' aide totale au développement, y compris les prêts, les subventions et l' assistance technique, debout à 1,3% du produit intérieur brut.

Depuis sa création en 1961, le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA), ou le Fonds Koweitien, a versé plus de 6,4 milliards $ à des projets dans 48 des 54 Etats africains.

Quelque 52 présidents et chefs d’État arabes et africains participeront au sommet, dont la première participation de représentants du Soudan et du Soudan du Sud .

Il est le premier à se dérouler hors d’ Afrique , après le sommet inaugural au Caire, en Egypte , en 1977 et le second à Syrte, en Libye , en 2010.

Les autres discussions lors de l'événement incluront des appels du Koweït pour: une législation plus grande et des traités mondiaux pour stimuler la sécurité alimentaire et la paix; une meilleure coopération multilatérale entre les pays arabes et africains pour apporter la paix et la sécurité politique nécessaires au développement; et développement accru des infrastructures en tant que fondement d’une intégration économique plus poussée.

Le sommet aura lieu les 19 et 20 novembre à Koweït .

Service gratuit et accessible à tous

Je crée mon site